Écrire est et sera toujours une des meilleures manières de gagner sa vie

Pensez-y un instant. Peu importe les nouvelles technologies, depuis que l’humain sait écrire il y a toujours eu quelqu’un pour lire ce qu’il avait mis en mots.

On se plaint de la perte d’emplois, de la difficulté à trouver une nouvelle source de revenus, du coût de l’essence rendant le travail hors de la maison presqu’un luxe tellement le transport prend une grande portion du salaire gagné à la sueur de son front.

C’est vrai et ce sera de plus en plus vrai.

Je me souviens, quand j’accompagnais mon conjoint au sommet « Transports 2000 » ayant eu lieu au Québec dans les années ’90, que déjà les plus hautes instances administratives et politiques se penchaient sur le besoin de continuer à développer le réseau routier ou simplement entretenir celui déjà existant.

Il y a eu tellement de théories lancées à gauche et à droite… en bout de ligne il a été convenu que le travail serait beaucoup plus effectué de la maison et qu’il y aurait de moins en moins de trafic sur les routes. Aujourd’hui les québécois pourraient crier à l’erreur monumentale, mais à cette époque déjà on prévoyait le pouvoir d’Internet.

Que les routes et les viaducs s’effondrent présentement vient peut-être de ce sommet où les administrateurs ont fait l’erreur de penser qu’ils pourraient réduire le budget pour le réseau routier, mais la réalité nous rejoint de plein front: même si les routes étaient en parfait état, le coût de l’essence, la vie trépidante, l’impact d’Internet sur les affaires font qu’il est quand même de plus en plus difficile de gagner sa vie en travaillant à l’extérieur de la maison.

Que pouvons-nous faire pour payer nos factures si on ne peut plus travailler pour un employeur ?

ÉCRIRE !

Je sais que ce ne sont pas tous les individus qui ont la capacité d’écrire et qui ont quelque chose d’intéressant à partager. Il faut quand même quelques prémices pour donner envie aux autres de nous lire. Mais ça s’enseigne et ça s’apprend.

C’est ce que je prépare présentement. Vous aurez bientôt la possibilité d’apprendre à mettre en mots ce qui vous habite et qui pourrait vous permettre de gagner votre vie honorablement. Si le coeur vous en dit, laissez-moi un mot pour me dire si l’idée vous intéresse.

Bonne journée !

Sylvie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *