Bloguer ou en faire une indigestion?

C’est un peu la question que je me suis posée ces derniers jours.

Non pas que je n’ai pas eu envie de revenir écrire ce qui se balade dans mes neurones, mais parce que certains matins je me sentais presque « coupable » de siroter mon café toute seule, sans vous.

Pourtant le titre de ce blogue est bel et bien « petit dej avec Sylvie »… et j’étais là, seule avec mes 22 chats et mon litre de café bien chaud, à travailler, à chercher, à écrire, à analyser, à supporter des clients, à échanger avec des amis sur leurs nouveaux produits, sans revenir sur ce blogue pour vous faire un petit clin d’oeil.

Certains jours, j’ai l’impression qu’un blogue c’est une porte ouverte au public pour qu’il voit notre moi, celui qu’on accepte de laisser voir. Certains autres jours, c’est un peu une vitrine publicitaire avec son lot de messages à tendance commerciale.

Mais en fait, qu’est-ce qu’un blogue ?

Pourquoi doit-on suivre la « mode » qui dit qu’il faut posséder et entretenir un blogue pour être actif sur le web ?

Suis-je à ce point dinosaure pour ne pas avoir la fibre blogueuse bien tissée dans mes veines ?

Faites-vous partie de la même génération que la mienne où la pudeur et le travail nous bloquent quand vient le temps de laisser notre trace quotidienne sur un blogue ?

Quoi qu’il en soit, l’année 2011 est ENFIN terminée. ENFIN parce qu’elle fut pleine de rebondissements pas toujours des plus agréables.

Autant sur le plan politique, financier que personnel, nous avons tous été choqués à bien des égards et avons été laissés seuls pour panser nos plaies.

2012 semble vouloir nous aider à cicatriser, mais il faut avancer avec douceur et prendre la décision de ne plus se laisser berner par les belles paroles de ceux qui ont accès à notre quotidien par une porte ou une autre.

C’est pourquoi, du plus profond de mon coeur, je souhaite à chacun de vous que le pire des jours de 2012 soit largement meilleur que le meilleur de vos jours de 2011. Ainsi nous aurons une belle année.

Quand j’étais jeune on me disait de souhaiter la santé et qu’avec la santé nous pouvions tout faire. Aujourd’hui, même avec la santé, on peut vivre mal et ce n’est pas ce que je vous souhaite.

Donc, en plus de jours meilleurs, je vous souhaite aussi de recevoir tout ce qui est bon pour vous, pas simplement ce que vous désirez, mais ce qui est BON, ce qui vous permettra de jouir de la vie dans son entier.

Soyez heureux et n’attendez pas trop de régularité de ma part sur ce blogue…. car cette année je me suis souhaité de ne plus me sentir coupable de ne pas réussir à être régulière dans mes commentaires.

À bientôt !

Sylvie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *