J’ai un rêve qui deviendra bientôt réalité


Je profite de l’occasion pour vous présenter ma Suprise, c’est son nom.

Pendant des années, en fait, depuis ma plus tendre enfance, je vis dans le rêve…

Permettez-moi de vous expliquer.

Je vis dans le rêve d’avoir un jour la vie dont je rêve. Celle qui fera que dès le premier instant de mon réveil jusqu’au dernier avant de sombrer dans le sommeil, je ressentirai le plein bonheur d’être et d’exister.

Pour y arriver j’ai dû faire des deuils de choses qui m’avaient été « imposées » par la société tel que:
– Une femme a besoin d’un homme pour s’épanouir et être protégée
– Il faut des études et un bon diplôme pour gagner de quoi payer tout ce qu’il te faudra pour vivre
– Fais attention à ce que diront les gens à ton sujet, agis toujours en tenant compte de leur opinion
– Le paraître est très important pour que les gens aient envie d’être avec toi
– Tu dois suivre la mode
– Tu dois sortir dans les endroits « in » pour que ta réputation et ta carrière en profitent
etc….

On m’a tellement « impreignée » de toutes sortes de « Tu dois » et de « Il faut » que j’ai failli en perdre connaissance…Connaissance de QUI je suis, QUI habite ce corps, QUI est connecté à l’Univers…

J’ai travaillé très dur, trop souvent même…

J’ai étudié à temps plein en même temps que j’occupais un emploi à temps plein au gouvernement du Québec et j’ai vécu la perte de mon père et débuté ma grossesse durant cette même période tout en étant soit Présidente, soit membre de 7 Conseils d’administration.

Je cherchais à vivre tellement de vies en même temps. Je tentais désespérément d’être celle que tout le monde voulait que je sois sans prendre garde à qui j’étais vraiment. Pas étonnant que mon corps ait décidé de se rébiffer, de me faire traverser des dépressions très profondes, des envies de mourrir qui se transposaient en envie de manger sans avoir vraiment faim, manger à en être malade, à en avoir mal au corps de ne pouvoir tout évacuer rapidement car il fallait que tout ce qui avait été ingurgité prenne une direction ou une autre.

Avoir envie de vômir en même temps qu’être aux prises avec une diarrhée… se vider réellement par les deux bouts… parce que le corps n’en pouvait plus de supporter tout ce que je lui imposais simplement pour tenter de faire de cette vie ce que les autres attendaient de moi… quel enfer.

Oui, j’ai vécu l’enfer, on me l’a imposé et je l’ai accepté d’emblée tout simplement parce que je n’avais pas pris conscience de ma propre existence, de ma propre parcelle d’être Divin.

Le jour où j’ai compris que je pouvais être MOI, peu importe ce que ça ferait aux autres, fut un jour de grande libération.

Bien sûr j’ai pleuré tous ces deuils qui faisaient mon quotidien. Cet inconfort de vivre était devenu ma « zone de confort » et je devais en sortir, me déstabiliser, me réapproprier qui je suis au plus profond de moi. Ça m’a pris plusieurs années, un divorce, une autre vie de couple s’est terminée aussi, jusqu’à ce que je devienne enfin MOI.

C’est alors que j’ai compris ce qu’est la vie, la VRAIE vie.

J’ai tiré un trait sur toutes ces fausses croyances, je suis devenue plus attentive à ce qui vient du plus profond de moi. J’écoute cette petite voix qui me dit ce que je dois faire et je le fais, quoi qu’en pensent les autres.

J’ai acheté une voiture sans en avoir besoin, sans même en avoir les moyens. 2 mois plus tard, elle était devenue essentielle et les finances s’étaient présentées au rendez-vous pour que je la paie en 2 versements. Elle n’était pas neuve mais parfaitement en état pour les besoins que j’en avais. La personne qui avait toujours été mon « chauffeur » venait de décider de sortir de ma vie. Je perdais non seulement un grand amour mais aussi tous les avantages qui venaient avec. La voiture entre autre… et son chauffeur.

Quelques mois auparavant j’avais eu l’impression qu’il me fallait acheter un GPS, ce genre de bidule qui nous dit où aller quand on est perdue… et je suis toujours perdue, n’ayant aucun sens de l’orientation. Au moment de son achat je n’en avais pas besoin du tout, mon conjoint de l’époque étant un GPS vivant ! Mais c’était plus fort que moi, il me fallait l’acheter et une aubaine s’est présentée, une aubaine à ne pas laisser passer. Je l’ai acheté…. depuis il m’est essentiel et je suis pleinement satisfaite de mon achat.

Depuis que j’ai choisi d’écouter cette petite voix, tout ce qui est vraiment important m’est indiqué au bon moment. On pourrait parler de « l’instinct » et je confirmerais que j’en ai un très bon, mais je crois sincèrement que c’est l’autre Sylvie, celle qui est connectée à l’Univers, au Divin, qui sait vraiment ce qui est bon pour moi et je l’écoute avidement.

J’ai recommencé à méditer, je bois de plus en plus d’eau légèrement citronnée, je dors mieux et plus longtemps et je porte constamment mon petit élastique au poignet pour me rappeler à l’ordre quand mon esprit se laisse envahir par le doute et la peur. Aussitôt que je réalise ce fait, je tire sur l’élastique et le fais claquer à l’intérieur du poignet en fermant les yeux puis en visualisant l’immense bonheur qui est là si je veux bien le voir et le saisir à pleins bras. Je prends une profonde inspiration et je fais un sourire à m’en fendre le visage. Ce sourire je l’adresse à toute cette belle énergie vivante qui m’aide à construire ma propre réussite.

Dans quelques jours ma fille et moi lancerons une méthode révolutionnaire et nous sommes totalement certaines que son impact sera aussi puissant que l’arrivée de Facebook et Twitter pour les gens d’affaires.

C’est plus fort que moi, le doute est impossible….

Mon rêve deviendra enfin réalité le 9 avril prochain ! YEAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *