Certains ont des excuses et d’autres ont des résultats

2013-300x155

La nouvelle année porte un chiffre souvent considéré comme porteur de malchance. Pourtant, on oublie celui qui précède et qui, lui, est porteur d’avenir.  2013, 2–0–1–3. Si on regarde ces chiffres ils font un ensemble parfait. 2+0+1=3. Le chiffre trois me fait immédiatement penser au triangle, symbole du spirituel.

Souvenez-vous du triangle au sommet de votre maison qui vous sert de toit et qui vous protège, ou qui représente la Divinité avec son oeil au sommet, ou à celui qui représente la famille avec les parents à la base qui se fusionnent dans l’enfant qui est au sommet.

2-0-1-3, ces chiffres me parlent beaucoup et je ne fais pas référence aux connaissances en numérologie ou autres sources. Ce n’est que mon propre ressenti que je vous présente aujourd’hui. Si vous excellez en numérologie, sachez que je ne cherche pas à lancer une nouvelle explication sur ces chiffres.

Voici ce que je ressens dans ces chiffres: le 2 parce que nous venons de traverser une année où le physique et le mental ont tenté de se compléter, le 0 qui me dit que les efforts n’ont pas suffit, le 1 porteur du monde spirituel qui vient compléter la figure pour obtenir le 3 de l’équilibre.

D’un autre point de vue, nous voyons aussi les chiffres 20 et 13.

Le 13, porteur de vicissitudes, parfois agréables, parfois aussi pleines d’enseignements par l’épreuve, est précédé par le chiffre 20, qui pour moi, porte l’action par son homophone du verbe venir au passé simple: il vint, comme le rappel d’un grand événement passé, la venue d’une personne ou d’un fait qu’il faut se rappeler.

Alors 2013 m’énergise par le rappel d’un moment important (tous les apprentissages vécus au cours des années passées) qui se complète par une « trialité » (ne cherchez pas ce mot, il est de moi, extrapolé de « dualité » qui parle du double en un), la prise de conscience de mes 3 puissances, mes 3 sources d’énergie, mes 3 corps.

2013 c’est l’année du dépassement avec, comme solives, le rappel de quelque chose d’important (mon expérience passée et les acquis que j’en conserve) et une « trialité » parfumée de spiritualité et de ma « famille intérieure » composée de mes 3 corps (physique, éthérique et émotionnel).

2013 c’est l’instant présent, celui de tous les dépassements quotidiens où on parvient à atteindre l’objectif qui se sauvait constamment par le passé.

Comme l’humain a encore besoin de « voir pour croire » tant qu’il n’a pas suffisamment pris confiance en ses forces intérieures, je vous ai trouvé une vidéo magnifique par l’audace et la foi intérieure d’un être exceptionnel. Un jour, comme lui, il suffira de croire pour voir autrement.

Tommy Carol est un amateur de skateboard, cette petite planche à roulettes qui passe presque partout entre ciel et terre. Jusque là rien de particulier. Ils sont légion a exceller dans l’art de s’envoyer en l’air avec, comme seul véhicule, cette petite planchette munie de roues minuscules.

Cependant Tommy les dépasse tous. Non par les prouesses et les figures qu’il peut effectuer en un temps record, mais parce qu’il est aveugle depuis l’âge de 2 ans. Il n’a jamais « vu » ce qu’est ce sport, il ignore totalement qu’il est exceptionnel parce qu’il fait ce qu’il aime sans voir les figures que font ses acolytes.

Il ne se compare pas, il ne se juge pas comparativement aux autres. Il se concentre à faire ce qu’il aime et il fait de son mieux pour y exceller selon ses propres critères.

Tommy a choisi de ne pas avoir peur de tomber. Il affirme qu’il peut faire du skateboard aujourd’hui parce qu’il s’est donné le droit de tomber et il est tombé très souvent, beaucoup plus que tous ceux qui voient. Au lieu de se plaindre, il a étudié pourquoi il a chuté et il s’est servi de ces expériences pour améliorer sa technique.

Aujourd’hui on en parle à la télé et sa vidéo fait le tour du monde. Il ne la verra jamais mais on lui en parle. Il réalise combien il est exceptionnel pour les autres même si, pour lui, ce qu’il fait n’est que du pur bonheur.

C’est mon cadeau pour vous ce matin. Cette vidéo n’est pas exceptionnelle si vous ne gardez pas en tête qu’il est totalement aveugle. Mais en y pensant à chaque seconde, vous comprendrez que vous aussi vous avez la capacité de faire des exploits même dans la noirceur totale. Peu importe vos peurs, vivez dans l’instant présent. Demain est encore à construire. Il est impossible d’y voir quoi que ce soit présentement.

Permettez-vous d’y entrer avec l’énergie suffisante pour avancer dans vos projets. Vous tomberez, peut-être que ça fera mal, peut-être que vous rencontrerez des obstacles dont vous ignorez aujourd’hui l’existence, ce n’est que l’école de la vie. Souvenez-vous de tout ce qui se passera, tirez-en l’enseignement qui vous est réservé et vous excellerez le moment venu. Peu importe que d’autres soient meilleurs que vous, avec vos particularités vous serez une personne exceptionnelle si vous persévérez comme Tommy l’a fait et continue de le faire à chaque jour.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *